Présentation de la commune


A Hindlingen, charmant village situé sur la moyenne vallée de la Largue au sein du département du Haut-Rhin, la vie se déroule sereinement dans un environnement remarquable. Un ban communal de 800 hectares dont plus de la moitié est classée en zone naturelle, 370 hectares de forêt dont 330 communale, 86 étangs petits et grands dont 7 communaux.

049

HISTOIRE DU VILLAGE:

La plupart des experts pensent que le nom de HINDLINGEN signifie « Village de HUNDILO » nom d’un célèbre chef de tribu des Huns qui se serait installé au pied du Haeffeleberg au IVème siècle.

HINDLINGEN est cité pour la première fois en 737 sur une carte dont les archives départementales possèdent une copie. Selon ce document, d’ailleurs célèbre, le comte EBERHARD aurait donné au couvent de MURBACH de nombreux biens dans une trentaine de localités dont « CHUNTILINGAS ».

Et après ce flash dans les obscurités de l’histoire du Haut Moyen Age, c’est un silence d’un demi-millénaire. Ce n’est en effet qu’en 1236 qu’on retrouve la trace du village. A cette date, d’après le Cartulaire de MULHOUSE, DE MOSSMANN, un « CONRADUS de HUNDELINGIN » figure comme témoin sur un acte concernant les démêlés entre les bourgeois de MULHOUSE et l’ordre teutonique. Et en 1249, Richard SIRE de GRANDVILLARS se trouvant sans enfant, donne aux frères de l’hôpital de Saint-Jean à MULHOUSE,  » pour le salut de son âme » les biens qu’il possède à HINDLINGEN.

Dans le livre rouge de GNADENTHAL, il est question du « gemein dorf HUNDLINGEN » en 1288. La liste des dîmes pontificales établie vers 1300 au Vatican cite la « Ecclesia de HINDELINGEN ». En 1394, on parle du Moulin de HINDLINGEN.

Au XVIIème siècle, le Dorfgraben séparait le village en deux, ce fossé constituait la limite entre le Prieuré de SAINT ULRICH et l’Evêché de BALE. Une chapelle Sainte-Anne que les historiens considéraient comme très ancienne s’élevait en travers de la Ledergass. La première pierre de la nouvelle église fut posée le 16 septembre 1900. Inaugurée en 1901.

Comme la plupart des villages de la Largue, la commune a subi d’importants dégâts pendant les deux guerres et déploré de nombreuses pertes humaines. Un magnifique monument aux morts orne le centre du village.

dscn1489p1000291